• Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Les différents types de médias

 

Il vous faut aller au devant des journalistes. La première étape est de vous constituer un fichier avec les coordonnées complètes des journalistes de la presse écrite, radio, télé et Internet.
Vous sélectionnerez ceux qu’il vous semble plus pertinent de sensibiliser en fonction de votre secteur artistique et en tenant compte des supports. Les annuaires des clubs de la presse pourront vous être très utiles.


Accès aux sous-titres :


La presse écrite

Elle est particulièrement adaptée à la promotion des spectacles vivants. Les articles des journaux et des périodiques confèrent une excellente image de crédibilité à vos actions. Lorsque vous vous adressez au rédacteur en charge de la rubrique culturelle ou de l’agenda, tenez compte de la périodicité et de la date de bouclage du média. Il est souvent prudent de prendre contact téléphoniquement avec les rédactions pour connaître ces délais. Cette démarche permettra aussi d’amorcer un dialogue de façon à sensibiliser les journalistes sur votre manifestation. Sans aller jusqu’au harcèlement, il ne faut pas hésiter à les relancer.

N’oubliez pas les publications municipales et celles des collectivités territoriales, surtout si elles subventionnent votre projet. Pensez aussi à la presse gratuite.

L’accueil d’un journaliste lors du spectacle est une chance qu’il faut saisir. Pas besoin de dérouler le tapis rouge. Néanmoins, pensez que les critiques peuvent avoir envie de sortir accompagnés, offrez-leur toujours deux places. Celles-ci doivent être très bien situées car le critique écrira en fonction de ce qu’il aura perçu du spectacle. Vérifiez qu’il dispose d’assez d’éléments pour rédiger son article car, même si la rédaction a un dossier, le journaliste (peut-être un pigiste), n’a peut-être pas eu accès à cette ressource. Les critiques ou correspondants sont parfois accompagnés de photographes bien bruyants. Pour éviter de devoir les interrompre durant leur travail, il est préférable de fixer les règles avant qu’ils ne rentrent en salle et de leur faire gentiment comprendre que vous « comptez sur leur discrétion ».

À qui ?

Au rédacteur en chef et aux journalistes en charge de la rubrique culturelle et de l'agenda.

Quand ?

En tenant compte de la périodicité et de la date/heure de bouclage du média. Il est prudent de prendre contact par téléphone avec les rédactions pour connaître ces délais et amorcer un dialogue de manière à valoriser le spectacle. Ce dialogue devra se poursuivre. Sans aller jusqu'au harcèlement il ne faut pas hésiter à relancer les journalistes !

Comment ?

Par courrier ou e-mail.

Haut de page

Les radios

Par le biais de la radio, il est possible de réaliser une campagne de communication très valorisante. La plupart d’entre elles acceptent d’annoncer dans leurs agendas culturels les manifestations locales et régionales. Parfois, elles souhaiteront organiser un jeu qui permettra à leurs auditeurs de gagner des places. Si vous pensez que la radio atteint votre public cible, n’hésitez pas. Certaines radios vous inviteront ou solliciteront le passage à l’antenne d’un artiste que vous programmez. Tentez de leur donner satisfaction. D’autres souhaiteront être présentes pour couvrir l’événement. Offrez-leur cette possibilité il s’agit de « donnant – donnant » auquel vous avez tout à gagner. Les radios privées seront bien évidemment intéressées à ce que vous leur achetiez de l’espace publicitaire. Dans la mesure du possible, intégrez cet investissement dans un partenariat global avec cette radio.

À qui ?

Il est conseillé de sélectionner selon la zone de diffusion du spectacle/événement et du public visé, les radios susceptibles de toucher les spectateurs potentiels. S'adresser directement au rédacteur en chef, au journaliste en charge de la rubrique "culture" ou à l'animateur de l'émission visée.

Quand ?

2 à 3 semaines avant le spectacle.

Comment ?

Par courrier, fax ou e-mail.

Haut de page


Les télévisions (y compris locales)

La TNT donne une nouvelle visibilité aux télévisions locales ou régionales. Profitez-en ! N’en négligez aucune.
Si votre sujet séduit, une annonce dans un agenda culturel sera réalisée ou vous serez peut-être invité(e) sur un plateau pour présenter votre initiative. Quelques heures avant le spectacle, les télévisions vous solliciteront peut-être afin qu’un artiste soit présent sur un plateau ou soit interviewé. Même si vous jouez « à guichet fermé » tentez tout ce que vous pouvez pour leur donner satisfaction. Vous semez ainsi pour une prochaine édition. Mais attention, si l’accueil d’une équipe de tournage est mal préparé (difficultés d’accès, artiste pas prévenu…) cela peut devenir très contreproductif.
Si le sujet séduit, une annonce télévisée sera faite dans le cadre de l'agenda culturel. Il n'est pas à exclure qu'une équipe de tournage assure une couverture de l'événement...

A qui ?

Choisir les destinataires de l'information en fonction des mêmes critères que pour les radios (voir page précédente)

Quand ?

2 à 3 semaines avant l'événement.

Comment ?

Par courrier, fax ou e-mail.

Remarque
: Il ne faut pas oublier que les associations qui utilisent des moyens de publicité trop importants peuvent remettre en cause leur statut de non-imposition aux bénéfices commerciaux.

Haut de page


L'Internet

Tentez d’identifier et de prendre contact avec les web télé et les blogs d’informations régionaux ainsi que les sites concernant l’actualité culturelle régionale.

Les réseaux sociaux sont sous les feux des projecteurs de l’actualité. Ces plateformes communautaires visent à relier des personnes entre elles et à leur permettre de garder le contact et d’échanger. Les plus populaires, FaceBook (www.facebook.com) et Tweeter (http://twitter.com) mêlent vie privée et professionnelle. Il est cependant intéressant de s’y faire une place pour développer ses contacts personnels pour favoriser sa propre visibilité ou la visibilité de son action. MySpace, plateforme réservée à la musique, est un excellent outil de promotion d’artistes et de manifestations artistiques. YouTube, à moindre mesure pour la danse et le théâtre. Viadeo, Rezotour, Xing sont des réseaux professionnels qu’un chargé de relations publiques ne négligera pas.

À qui ?

À la personne "contact", rédacteur en chef ou cyberjournaliste.

Quand ?

Environ 2 semaines avant l'événement.

Comment ?

Selon les sites, il faut :
  • soit envoyer le dossier, de préférence par e-mail, avec le texte en format rtf ou word, ainsi que les visuels en format jpeg,
  • soit saisir directement le dossier/formulaire sur le site et envoyer les éventuels visuels par mail.
Haut de page
 
 
 
 
 
 Partenaires
Dernière mise à jour le 06/09/2013