• Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Les artistes amateurs et professionnels

 
L’artiste amateur : curieusement, la pratique amateur est encadrée par un très ancien texte, plutôt désuet (décret du 19 décembre 1953), qui a tenté d’instaurer une ligne de partage entre amateurs et professionnels.

L’artiste est amateur à deux conditions :
  • s'il exerce son activité artistique dans un groupement (association) agréé par une instance administrative (en principe le Ministère de l’Éducation Nationale)…paradoxalement cette procédure d’agrément n’a jamais été mise en place !
  • s'il ne perçoit aucune rémunération de ses activités artistiques, il peut éventuellement, comme tout bénévole, se faire rembourser des frais engagés et justifiés.

L’artiste professionnel, a contrario de l’amateur, perçoit une rémunération de sa prestation artistique (cette rémunération étant, par la loi, obligatoirement un salaire – article L7121-1 du Code du Travail).